Gallery

Corsica2011-camion corsica-raid-2014-jour-3-5 P1000019.jpg img_0024.jpg
juin 2012
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Archive pour juin 2012

PostHeaderIcon Vallis Clausa (la suite)

20120617_Raid_Isle_Sur_Sorgue (15)De notre côté, et vu que ça ne vaut pas un CR complet, on est parti à bloc sur la 1° CO. On arrive en tête à la 1ère balise talonné par les Lafuma Boys. On fait les 3 suivantes avec eux et une autre équipe dans la roue d’un Gwen impérial, jusqu’à ce qu’on se retrouve sous un viaduc : le passage est en haut sur le pont, on voit les équipes qui défilent 100m plus haut, il faut remonter à travers la pampa. Il semblerait que beaucoup d’équipes n’aient pas respecté la zone interdite hachurée en rouge (à moins qu’on ait loupé une précision au briefing …) . Arrivé au bateau, transition lente et catastrophique. Raph des Lafuma Boys repart largement devant nous alors qu’on était avec eux jusqu’alors… Gwen est hyper tendue car il a mis son gilet de sauvetage mais a oublié de ranger sa boussole dans son sac. Comme je n’en peux plus d’attendre, je lui dis “on s’en fout mets la dans ton slip” Il me répond : “T’es fous, c’est toute ma vie ma boussole à 150 euros !” “Hein ?, mais t’es fou de partir avec un truc pareil !!”… Si on rajoute à ça notre manque de pratique tous les 2 en canoë pagaie 1 pale, je vous laisse imaginer l’efficacité et le rendement du duo sur la rivière… Bref, on sort de l’eau dans les choux (entre 15 et 20). Notre top supporter Christophe essaye de nous motiver en nous disant que la tête de course est à 5 minutes mais Gwen a le dos en miette (il s’est pris le fils d’Eric dans le toboggan la veille… aïe aïe…). Départ du VTT roadbook, quelques hésitations, juste assez pour se faire doubler par qq habitués (c’était le même qu’il y a 2-3 ans quand on l’avait fait avec Luc, donc si chaque année ça ne change pas…). Une portion balisée et on arrive à la balise 10 à partir de laquelle on part en suivi d’ici avec une seule carte. Gwen l’a prend, vu qu’il maitrise la CO. Dés le départ on se laisse embarquer dans une montée, puis on re-descend, puis on remonte, puis on re-descend. On trouve enfin le single, bien caché… Et tout le reste du VTT sera comme ça : un virage à gauche, 10m, un virage à droite, 10m, etc… Le dénivelé ? Y a pas ! La technique ? Y a pas ! Le physique ? Y a pas ! Bref, Gwen a le nez sur la carte et moi, au fur et à mesure qu’on avance, je me vois bien mieux à la piscine avec mon gosse pour la fête des pères qu’à suivre en moulinant la randonnée du dimanche. Ma décision est prise, je fais mes calculs de timing, si on se fait la CO derrière c’est un truc à être au camping à 15h, pou rendre un bungalow à 16h30, pas cool pour Sarah qui va se taper le ménage toute seule, et je les aurai pas vu de la journée en plus. Bref, je soumets l’idée à Gwen, mais il a perdu la raison en bon orienteur qu’il est : il est à la traque à la balise, tel le félin chassant sa proie il ne peut résister à en chercher une autre, puis encore une autre, puis encore une autre… Dans les seules bosses qu’il y a j’essaye quand même de le mettre au taquet en me disant que fatigué il voudra rentrer, mais il a beau me dire que le parcours est physique, il veut toujours continuer… Argh… bon tant pis, arrivé au parc à vélo, je rempli son camelback, et lui souhaite bonne chance. Je bâche mon 2° raid, 10 ans après celui de l’Ain avec Luc, sauf que là je bâche tout seul… Pas terrible pour un équipier, c’est sûr, et j’en suis pas très fière… Je rentre à bloc par la route, et Gwen finit la CO intégrale avec une autre équipe en marchant sous un soleil de plomb. Sa fin de journée sera moins sympa, puisqu’il casse son embrayage de voiture à 1km du camping et qu’ils devront, avec Fanny et Chloé, rentrer en taxi jusqu’à Guilherand. Bref, un raid à oublier !
Côté week-end Barakafrites, tout s’est superbement bien passé avec un avant goût de vacances. Le camping était tip top et les enfants ont adoré jouer ensemble tout le week-end pendant que leurs parents se tremper comme des phoques échoués sur un banc de sable… Bref, à refaire et à refaire !
Toma

PostHeaderIcon RAID VALLIS 2012

20120617_Raid_Isle_Sur_Sorgue (26)Sous un soleil de plomb et une température plus proche de 35°, plusieurs équipes de Barakafrites étaient présentes : une sur le long parcours, la dream team (Gwen et Toma) et deux sur le court. Dommage pour Totof qui n’a pas trouvé un équipier de dernière minute et qui a fait le photographe officiel. En plus, il nous a tous encouragés. Un sacré état d’esprit !
C’est un duel fratricide qui s’annonce sur le court. Stéphane et Pascal en locaux et l’équipe Sébastien et Eric, les beaufs en gêneurs. J’ai annoncé à l’avance, je n’ai pas eu d’entraînement depuis 1 mois et ça s’est ressenti. Désolé Seb. Départ chaud bouillant en CO sur carte ISO, nous faisons une bonne première partie, je fais un bon choix sur le retour vers l’arrivée sauf que lorsque nous croisons les autres équipes dont Steph et Pascal, OUPS j’ai loupé un chemin. Bravo ERIC !!!
Je prends là encore un mauvais choix et on se retrouve dans les maisons sans accès à la route. Bref, on retombe sur nos pattes, et là encore je ne vois pas que c’est une route interdite..bilan une pénalité. Erreur de débutant que je ne fais jamais…euh que je ne faisais jamais !!!!
Bon nous partons en canoë, nous nous débrouillons pas mal du tout dans les franchissements de digue de barrage, bref nous remontons. Une symbiose beaufretique!!!!(je viens d’inventer le mot..lol). Pour l instant, je tiens la route… enfin j’arrive à suivre. Nous partons en VTT, au début, un suivi en road book, un peu bizarre mais bon c’est une épreuve comme une autre. Seb donne un bon tempo, je me mets dans sa roue, ça passe pour l’instant. Nous arrivons sur la partie balisé ; il commence à faire chaud ; nous rentrons dans les bois. Bien entendu, je commence à être un peu à la traîne. Et là arrive le tournant de notre course, ma chaîne de VTT casse, on repart et première descente, je n’ai plus de frein. Oh secours…..j’ai la réponse à mon souci, mes plaquettes se sont détachées à l’arrière bref j’en avais plus, pourtant il me semblait qu’elles étaient bien là. Commencent ma galère et celle de Seb, je n’avance plus. Je perds mes moyens et mes jambes. Mes descentes se font à pied, puis miracle, je retrouve des freins, nous pouvons avancer un peu plus vite. Mais le miracle ne dure pas longtemps, de nouveau, je n’ai plus rien. Bye Bye Seb je suis à vitesse réduite, heureusement c’est la fin de cette partie. Nous nous lançons à la section CO sur carte IGN. Seb prend la carte, et oriente. Je suis carbo, je valide son choix et tente de le suivre. Il fait vraiment trop chaud. Première balise : Ok. De là nous descendons dans la vallée des Baumes Noires pour remonter vers la montagne suivante. Nous arrivons sur le chemin prévu et là pas de balise…doit-on descendre ou monter, je monte et Seb descend, Seb me rattrape et me dit qu’elle doit être plus haute. Malgré l’avance que j’avais pris, il file et la trouve. Bon la deuxième est dans la poche, direction la Vache d’or pour la troisième, j’ai de plus en plus de mal à le suivre. Un vrai cabri quand cela monte. Nous faisons le point, soit nous allons chercher les trois dernières et en zappons une, soit nous montons au sommet avec un dénivelé de 230m pour aller toutes les chercher et n’avoir aucune pénalité. Nous regardons la carte et le choix se fait vite. NOUS montons. Enfin monter est un grand mot pour moi, c’est plutôt traîner derrière un Seb qui n’en finit pas de m’encourager.

20120617_Raid_Isle_Sur_Sorgue (25)

Il est super mon beauf, je l’ adore!!!!! oui oui oui….
C’était évidement le bon choix car après nous n’avons plus que la descente vers les dernières balises. Et en plus, je cours. P
ar contre, j’ai trop soif et presque plus d’eau. Nous avons fait une bonne gestion de nos réserves, heureusement.

Enfin l’arrivée, dès que nous avons pris des nouvelles de Pascal et Stéphane, je me jette dans la Sorgue. J’ai eu trop chaud et trop soif , ça fait du bien. Après la collation, le résultat tombe, nous sommes 23ème à ma grande surprise. Nos locaux ont fait le choix de ne pas faire celle du sommet et donc ont pris des pénalités. Ils finissent à la 76ème place.
Heureusement que je n’étais ni entraîné ni en forme….Un grand merci à Vero pour le camping, nous étions vraiment bien. Un grand merci à ma sœur pour avoir garder mes enfants. ET un grand grand merci à mon beauf….

PostHeaderIcon Vallis Clausa

logoUne grande partie de l’équipe sera sur les bords de la Sorgues demain pour le Raid Vallis Clausa organisé par l’équipe Vaucluse Aventures Evasion. La plupart des frites sont sur place depuis hier soir, une grosse journée piscine et toboggans est prévue au camping en guise de dernier entraînement. Dimanche matin à l’aube, Toma et Gwen seront sur le grand parcours, dont la start list n’est pas monstrueuse (en terme de top-teams). Y’a peut-être un truc à faire, si Gwen ne se laisse pas perturber par la CO tout IGN. Seb et Eric feront une équipe “famille” sur le court, Stéphane et Pascal seront sur le petit parcours également, une course bien remplie au niveau inscriptions, tandis que Christophe, initialement prévu avec Denis sur le long, hésitait encore il y a peu, à recruter un co-équipier en dernière minute ou faire le supporter photographe.

PostHeaderIcon La chaussée des géants

53km“Aujourd’hui Trail de la chaussée des géants: 53km pour 2900mD+, un trail magnifique au cœur de l’ardèche. J ai eu de superbes sensations. Parti doucement, j’ai fait une remonté comme jamais, les organismes ont souffert de la chaleur. Bilan: 9ème en 7h25 (et 4éme Sénior). Denis, blessé avant la course, abandonne au milieu de la 2ème bosse. Il se réserve pour la Montagn’hard. Purée pour une fois que j’étais bien on aurait pu se tirer la bourre.”
Seb