Gallery

2013dentelles-16 photos-raid-transmarocaine-2009-223.jpg P1000012.jpg raid-multisports-paca-co-vtto-tyroliennes-rappel-tir-a-arc-440
juin 2009
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archive pour juin 2009

PostHeaderIcon Caramba encore raté !!!

fond2009.jpgVoici donc le mail envoyé ce jour par la direction de course du raid 74 qui nous repousse à la seconde place

Hello,
Petit changement sur le classement Carlosso, après une réclamation du team Courchevel Odlo. Le team Courchevel Odlo, ayant demandé à l’organisation de vérifier son carton de pointage. Le team Odlo a poinçonné un CP dans la mauvaise case. Après discussion en comité de direction, nous avons accepté de le leur valider.  C’est pour cela qu’ils passent 1ers (à la différence de temps). En espérant que cela soit bien accepté par vous tous. Il nous semblait que cela était « sportif » car ils sont bien allés à cette balise.
Stéphane AGNOLI
Directeur de course

Pour le chapitre “regrets éternels”, on notera qu’on finit donc à une petite minute des premiers (sur 6h45 de course, ça tue !!) et que les occasions où nous avons perdu cette maudite minute ne manquent (et notamment la chtite boulette finale sur le dernier trek)
…alors pour compenser, on pensera au miracle de la porte horraire de la C.O. de dimanche où on est arrivé à 30 sec de la fermeture ( et 5 sec d’après le bénévole en poste à l’arrivée !!!). A 10 sec près on prenait une balise de péna et on reculait à la 4° place…. et au VTT suivant où avec 20 min de moins qu’Odlo Courchevel et Sports événements, on chope 10 balises in extremis !! 
PS En dédommagement, ils nous ont mis sur la plaquette de remerciement (en haut à droite !!) !!   :)
PS2 Toma, c’est toi qu’a gardé les lots, je les trouve plus…. Toi non plus tu les as pas ?….. M…., on va pas pouvoir les rendre   :)

PostHeaderIcon Attention la relève nous guette

co-056.jpgCe weekend finale O’DEFI à Super Besse pour les juniors Barafondue. Aprés un weekend CO 100 pour 100 jeunesse Eric est plus fatigué qu’aprés Raidspect. Attention à la nouvelle génération. Les barakafripounets sont chauds bouillants.

PostHeaderIcon Victoire au Raid 74 Carlosso

Purée, on l’a fait !!

Raid 74 Carlosso 2009Seconds samedi soir après le trail’O d’1h15, à 10 secondes des premiers, on remporte le raid 74 Carlosso, grâce à une seule petite balise !
En effet, le principe du raid était fait de telle sorte que la victoire reviendrait à celui qui aurait chopé le plus de balises, le chrono ne jouant qu’en cas d’égalité ! Avec 28 balises contre 27 pour les TROIS équipes placées juste derrière nous, on l’emporte malgré un temps à l’arrivée légèrement moins bon sur ces 3 là !!
On a encore joué comme des chats avec les portes horraires (à 30 secondes pour la CO de ce matin, et 2min sur le VTT’O), on n’a pas fait l’habituelle grosse connerie du jour (sauf une petite sur le dernier trek, mais sans conséquence puisqu’on avait une balise de plus….même si à ce moment là on en savait rien ) l’aventure de l’an passé nous a bien aidé, (y’en avait pas mal aux mêmes endroits), on a fini caramel après 5h45 de course ce matin (dès 5h du mat) et on pensera longtemps à la balise 2 qu’on est descendus chercher tout en bas d’un chemin défoncé en VTT à 8h40 (à 20 min de la fermeture de la porte et alors qu’il en restait deux autres à prendre), on s’est pris une gamelle chacun en VTT (spéciale dedicace à Bernard) mais sans gravité ou presque.
Et pour info les trois équipes derrière nous, c’est quand même Sports événements 1 et 2 ( les gars de Martigues initialement inscrits sur le 30h non stop) et Odlo Courchevel 2 !
Bientôt un CR plus complet !!

PostHeaderIcon Podium au RAID’SPECT NATURE 2009

Ce samedi 20 juin, une équipe de Barakafrites,  (Adrien et Eric) avec T shirts en couleur et tout le matos participait au Raid Raidspect à Hauteville. On la veut notre revanche du raid ESC du mois d’avril. En voici le compte rendu.  Dès le départ, on sent les organisateurs un « peu » désorientés, bref le départ est donné avec 20 minutes de retard. Ils nous font partir échelonnés, pas de départ en masse. Adrien et moi partons en premier pour une CO VTT en road book. Ah, là je regrette de n’avoir pas investi dans un compteur. De plus, on a l’impression d être le lièvre des autres, on ouvre la route, les départs se font toutes les trente secondes. Nous décidons d’évaluer les distances à l’expérience !!! (Hum hum)…..Et finalement ça marche en tout cas c’est mieux que rien, bien que repris par une équipe celle de Hot’z (pour info c’est l’équipe vainqueurs du raid long ESC), on avance vraiment pas mal. Par rapport à eux, on manque quand même de puissance de moteur. Ils avancent vite même très vite. Et lorsque l’on arrive au premier changement de poste, les organisateurs ne sont pas encore en place ils arrivent à peine il  nous klaxonnent, et ont juste le temps de poser un pied à terre et de nous donner la carte pour le Run and bike. Celui-ci commence très fort, il y a du dénivelé, on doit pousser le VTT à deux. Ah enfin la descente, on est toujours coude à coude avec Hot’z  qui ayant raté une balise revient fort sur nous, là on fait une erreur de compréhension, on descend trop bas, Hot’z nous avait suivi, eux décident de remonter, nous on descend.  On choisi de prendre un autre chemin. Bon choix et mauvais choix en même temps, bon choix car lorsque l’on arrive sur le chemin pour arriver à la balise, Hot’z déboule avec une autre équipe devant nous, mauvais choix ce chemin était fait pour des sangliers sans VTT, je ne vous dis pas. Mais quand même nous on est meilleur dans le run que dans le bike. A la fin du run and bike on termine second ex æquo avec Gones Raideurs et et et  il n’y a pas de présence d’organisateurs pas l’ombre d’un gilet jaune !!! Même pas une cartounette posée par terre ni un semblant de barrière pour le parc à vélo. Soit on a fait l’épreuve trop vite soit il y a un problème. Bien sur il y a un problème, les organisateurs ont été dépassés « par nous ». Dans le Trio présent, on décide de noter nos heures d’arrivées. Et une et deux et trois équipes supplémentaires; toujours pas la présence des gilets jaunes; on leur téléphone pour savoir « ET Y SONT OU ET Y SONT OU LES GILETS JAUNES ? », finalement enfin quelqu’un arrive mais sans les cartes de CO ça aurait était trop b’o, il faut attendre. On part en masse avec plus de trois quart d heures de retard, je suis gelé, les jambes sont lourdes. Mais on repart.
Bref une CO en masse, c’est pas le top, on laisse partir le groupe de tête pour couper, c est le bon choix, plus qu’une balise, mince cette dernière ne fonctionne pas décidément elle est où la caméra ! On perd notre deuxième place, on arrive a fond pour l’enchaînement, on est troisième,  on trouve le VTT d’Adrien mais pas le mien. Mais où est-il ? Nouvelle boulette de l’organisation, il n’y a pas encore les vélos qui sont restés au départ de la CO et comme ils n’ont pas prévu de faire une boucle (trop simple), ils acheminent nos vélos. Et on attend encore encore et encore, les équipes de tête dont nous sommes, négocions de partir devant la meute pour des raisons de sécurité et puis mince on est dans les premiers quoi !!! On ne va pas encore devoir doubler les autres !!!!
Les vélos arrivent au bout d’une heure et quart rien de moins, tous sauf le mien et celui de la Gones Raideurs !! Nouvelles discutions avec l’organisateur, celui-ci nous dit de faire la dernière partie en Run’n bike tandis que les autres en VTT !!! On n’est pas, mais pas du tout d’accord. D’accord on est meilleur à pied mais faut pas pousser on va quand même plus vite en VTT !!!!
Avec l’autre équipe, on lui dit que on a en marre et qu’on veut finir cette course quitte à être disqualifié, on décide d’aller faire le tir a l’arc directement puis d’enchaîner avec la descente en rappel. Et c’est le bon choix, personne au tir et personne à la descente. On se fait enfin plaisir.
Le bilan de cette course est très positif, je crois bien que je n’ai jamais pédalé aussi vite, ni fini aussi près de la tête. Mon co-équipier était vraiment super, à deux on a trouvé un bon rythme. C’est dommage  que l’organisation qui pourtant était à sa troisième édition ne soit  vraiment pas au point. Heureusement pour eux, toutes les équipes avaient un superbe esprit. Et ça, c’est du sport.
On attend encore les résultats définitifs, on chuchote qu’il pourrait être paru un jour sur le site du raid “Et Y SONT OÙ LES RESULTATS !!!!!”.
http://www.raidspect-nature.com/index.php

PostHeaderIcon Raid 74 Carlosso

raid74_3e.jpgLa semaine prochaine, Toma et Luc seront en Haute Savoie à Manigod (Massif des Aravis) , au départ du “petit” Raid 74 (le Carlosso) …sous les couleurs d’Endurance Mag.
Au menu: Trail’O d’une à deux heures samedi en fin d’après-midi.
Puis C.O. (en nocturne avant le lever du jour), + VTT’O et Trail’O dimanche matin à partir de 5h du mat. Des parcours bien raides, des CP de bonifs à foison, des portes horraires à ne pas louper, le tout avec une équipe pas trop sur-entrainée, ça va frire !!! 
Affaire à suivre !!
http://www.raid74.com/raid742009/pages/detailcarlosso.html

PostHeaderIcon Comme au bon vieux temps… enfin presque!!!

dsc00924.JPGCe dimanche 7 juin nous voilà parti au triathlon d’Orange, moi (Gwen) et la mini-barakafrites Clément, qui voulait s’essayer aux joies du triple effort.
On arrive sur place assez tôt pour éviter de subir le stress d’avant course et nous permettre d’être au top, niveau transition. Trois ans après ma dernière course, je constate que l’ambiance n’a pas changée….
On entre dans le parc à vélo et là tout bascule dans l’horreur pour moi, les juges arbitres se sont mis à la mode Sark….y, et ne veulent pas négocier le bout de scotch sur mon prolongateur qui me servirait de pontage et me demandent de l’enlèver, car c’est une course avec drafting. Heureusement pour Clément qui lui, est sponsorisé par Tomtom la bidouille, son prolongateur après hésitation de la part des arbitres est accepté. Nous voilà à présent sur la ligne de départ, le stress monte, et hop le coup de siflet est donné. Comme d’hab je débranche le cerveau et pars comme une fusée, mais au bout de 50 m je prends un grand coup sur la tête qui m’enlève mes lunettes, et qui me déboite le joint de la lunette gauche. Je continue sur les trois quarts du parcours en aveugle puis me pose à la dernière bouée pour tout remettre car là je ne vois plus où je dois aller. Je sors de l’eau en 13′30 environ 4 min derrière la tête de course. J’arrive à mon vélo et constate que Clément, pourtant bon nageur, n’est pas encore arrivé.
Me voilà à présent parti pour deux boucles de 10 km avec environ 2 m de dénivelée. Dés les premiers kilomètres, un groupe d’une dizaine de coureurs se forme devant moi, j’essaie en vain de les rattrapper mais l’écart ne cesse d’augmenter. Malheureusement pour moi je suis dans le ventre mou de la course, et je suis contraint de  faire le premier tour tout seul (même si je suis contre le drafting, il y a des moments où ça m’aurait fait du bien). Au deuxième tour je vois un groupe de 4 personnes à l’horizon. J’arrive sur eux, et là, à mon grand regret c’est un groupe de Mèmères qui me prennent pour leur cheval de course. Elles s’emboitent dans ma roue, sortent le fouet et me disent pendant dix kilomètres : “allez, allez, allez, jusqu’au bout, tu relaches pas, allez, allez”. Je leurs fais faire le deuxième tour à 37-38 de moyenne. Grace à elles, je fais un bon deuxième tour, car dans le premier, j’avais tendance à m’endormir.
J’arrive à la dernière étape, je pose le bike, prends un coup de fouet. Et me voilà parti comme une fusée… Enfin presque. Je me rends immédiatement compte, que le triathlon, si tu t’entraines pas, tu n’avances pas!!!. Je suis scotché, et boucle les 6 km environ, en 28min. Je reprends Clément sur le deuxième tour, il a vraiment galéré en natation puis à la transition pour enlever sa combi (20 min au total).
Je termine finalement 55ème / 109, loupant la première moitié d’une place. Un Grand BRAVO à  Clément qui termine 99ème pour son premier triathlon. J’ai retrouvé une motivation pour refaire une saison… Peut-être en 2010  !!!

PostHeaderIcon Photos des Grads Duels

2009_img_6997.jpgLes photos de l’organisation du raid des Grads Duels arrivent petit à petit sur le site de la course. Je vous ai mis un petit paquet dans la galerie 2009.

PostHeaderIcon Défi vert : barakafrite TV

PostHeaderIcon Défi vert: une cata totale

defi1.jpgEn bref avant le compte rendu complet:Trail 5 km; canoé 9km; VTT’O 27km; C.O. 7km; VTT balisé 9kmSuper départ en trail, homogène et solidaire. Un canoé solide, un départ à VTT compact, sans erreurs d’orientation. A ce moment là on est largement dans les 10. Puis c’est la gamelle de Bernard dans une descente, roue avant dans la rigole et gros soleil, puis grosse douleur à l’épaule, et …..grosse baisse de régime. On continue quand même. Petite hésitation en VTT’O, puis très grosse connerie de Luc toujours à VTT dans un secteur pourtant balisé par l’orga, (une vraie doursinade !!) … on se retrouve derrière la meute dedefi2.jpgs touristes du découverte à bouchonner dans les sentiers. Seule une belle C.O. apportera finalement un peu de baume au coeur. Puis Seb coince sur la fin du vélo, et voilà comment la cuvée 2009 du défi vert fut une vraie piquette !
29° au scratch et 9° des équipes de 4 !
PS Par contre on a pu faire des photos et même des vidéos (de vrais touristes quoi !!)

PostHeaderIcon O’BIVWAK 2009

genet.jpgEt voici le compte rendu officiel un peu attendu.
re étape : SAMEDI 30 mai
On y est, ça fait un an qu’on attend ce moment, revivre l’ambiance surtout !!!!!
Nous sommes à St Cirgues en Montagne, et cette année encore, il y a beaucoup de monde sur l’aire de départ, on sent l’envie de démarrer de découvrir le parcours.
La course fait le plein,  malgré le temps gris. En mangeant notre pique nique on prend le temps de regarder la carte en faisant des projections sur l’endroit ou l’on va dormir, sur le parcours, on suppose bref on attend le départ tant bien que mal on est chaud bouillant !!!!
Dernier briefing, on reportera les balises en course c’est décidé …..On hésitera pourtant jusqu’au dernier moment. Le départ est donné, c’est de la folie, tout le monde court dans tous les sens, enfin heureusement dans la bonne direction, sauf nous qui perdons notre cargaison de bananes au premier virage !!! Bouh le ravito !!!! La prise de carte est au sommet dans un pré. Là, c’est pratiquement impossible de reporter les postes trop de monde et puis nous notre décision devait être déjà prise  !!!! Dernière concertation  finalement on  part et  on fait les reports en marchant. Bref, on ne regrette pas de s’être entraîner dans le jardin (même si on est définitivement des fous aux yeux des voisins). L’option est  payante au début jusqu’à la huitième balise, on est vraiment bien placé. Mais le report en marchant a aussi ces contraintes, un manque d’attention en reportant et on oriente mal sur le terrain, on rate une intersection et on perd une grande partie de notre avance. En plus, c’est vraiment plus compliqué que dans notre jardin, le terrain n’est pas plat.
Tout se passe bien jusqu’à la 14ème balise. Dans les parties techniques de poste à poste on est parfait. Dans les parties longues, on assure au maximum. Sur le poste suivant, le traceur cherche a tester notre condition physique on monte récupérer la quinzième balise au sommet du mont pour tout redescendre tout de suite heureusement le point de vue est magnifique ça valait le détour. Nous arrivons épuisés en haut. Dans la descente, on fait notre deuxième erreur  à la seizième balise qui nous coûte quelques minutes. Arrive le bivouac, on finit 22ème, il y a sept extraterrestres en tête mais on est dans le bon tempo, il y a des places à reprendre devant nous. ON Y CROIT !!!!
La première galère arrive, le temps se fait de plus en plus gris, on mange vite heureusement à 7 heures, l’orage trempe tout le monde, OUF le riz est déjà avalé, on plaint ce qui arrive dégoulinant qui n’ont pas encore monté la tente. Tout le monde se réfugie dans les tentes. Heureusement, notre tente est plus grande que l’année dernière. C’est le Luxe. La nuit se passe comme prévue : On ne dort pratiquement pas et le réveil est à 5 heures. 
2ème étape : DIMANCHE 31 MAI
Par rapport à la veille, on décide de tout reporter, mais la pluie s’invite, je décide (grande erreur) de partir avec les reports que sur une seule carte et d’orienter seul. Il pleut de plus en plus, on ne voit rien et la frontale est au fin fond du sac. Je n’ai pas eu mon café du matin, je suis tout endormi (il faut bien se trouver quelques excuses !!). Je n’entre vraiment  pas dans la carte. On décide finalement, après quelques minutes de mettre le poncho et de partir à la recherche de la lumière : expédition dans le sac sous le duvet sous la tente sous la gamelle enfin ….. La frontale. Et miracle, cela va mieux. On tourne autour de la balise 7, enfin on la trouve. On repart tambour battant, lolo m’indique que la prochaine balise se situe à l’angle d’un muret, on avale le gros dénivelé du jour, on trouve la balise, j’annonce le numéro et j’entends la « douce » voix de ma femme : NON CE N’EST PAS LA HUIT C’EST LA NEUVIÈME.
Belle  boulette, une goutte d’eau avait effacée sur la carte le rond de la balise numéro 8 et j’ai fait 7-9. On doit TOUT redescendre pour rechercher la 8. Là, on croise tout les concurrents qui nous regarde en demandant elle est bien par là la neuf ? …. Evidemment qu’elle y est …
ET LA ON N’Y CROIT PLUS !!!!! , il pleut, on refait un chemin à l’inverse, ll’o m’avait bien dit de tout reporter et je n ai fait qu’à ma tête. OUPS
On part en live jusqu’à que le soleil revienne, on loupe un trou qui est en faite un réservoir d’eau (erreur de carte), on revient dans le village de Saint Cirgues, on reporte sur une nouvelle carte sèche les balises restantes, on oriente à deux. Ça va mieux, on est de nouveau dans la carte, on termine la course en beauté. Mais, c’est trop tard, le mal est fait. L’arrivée se pointe, je me fais bien charrier par les potes, je l’ai mérité deux heures de plus que prévu c’est une belle contre performance. On mange une superbe saucisse ardéchoise. Un petit débriefing, et on quitte ce beau coin.
J’ai trouvé la course bien plus physique que l’année dernière, j’ai eu l’impression de ne faire que monter descendre. Dommage pour notre boulette parce qu’on aurait presque oublié de dire que l’endroit est magnifique malgré l’orage et que nous avons passé encore deux jours inoubliables dans les montagnes ardéchoises. En tout cas c’est sur l’année prochaine on revient et et et cette fois on sera au top !!!!
Pour voir la vidéo (sans nous !!), des photos et la carte, visitez http://www.obivwak.net/index.php