Gallery

corsica-raid-2014-jour-3-7 dsc0324 j1f023 freddy-toma-kayak
avril 2009
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Archive pour avril 2009

PostHeaderIcon Prochain Raid en Suisse

canoe.jpgFinalement un petit changement survient sur notre programme 2009, pas de “Raid’O féminin” pour les filles de savoie !!!
On part en suisse le 14 juin pour le ….”Jura Raid Aventure” à voir sur http://www.neuchaventure.ch/

 PS: Avant il va falloir faire un peu de grimpette !!!

PostHeaderIcon Trail de Saint Jean de Chevelu par “Elle” et “Lui”

“Elle ! ”
Ca y est 8H30 on est parti pour 21,800 Kms, oui je suis un peu précise mais finalement pour moi c’est important 21Kms ……………….et 800 mètres : les plus durs  !!!
Au départ, pas vraiment le temps de se poser des questions: une belle balade dans les prés, traversée du village première petite montée pour creuser l’écart,… enfin pour certains. Kate et moi sur le même rythme, j’aimerais secrètement faire le tour en 2 H 15. Ca me semble presque possible, mais seulement les cinq premiers kilomètres. Après, les montées sont laborieuses, dur dur dur je ne trouve pas le rythme,  alternativement je marche vite, je cours en me demandant ce qui est le plus efficace ? Au dixième kilomètre, enfin la descente : ouah super des prairies vertes, une vue magnifique sur la dent du chat, des sous-bois avec des sentiers pleins de détours, des pentes un peu techniques pour se régaler. Je suis ravie, je reprends plein de places je retrouve Kate qui m’avait lâchée dans la montée et pour cause … quelle forme elle tient !!! Et puis au 15 ème kilomètre on reprend une montée fracassante et à nouveau de la descente: Youpi ! Et là, ………la dernière montée est interminable. Toute seule, je me demande ce que je vais bien pouvoir raconter dans le blog des barakafrites à part que j’ai une super crampe au mollet, on dirait que le muscle veut sortir de ma jambe, mais non il reste là !!!! Et puis une question qui m’a tenu un bon moment: savoir si une bonne course se joue en montée ou en descente : Parce que j’en peux plus et que je ne trouve pas grand-chose pour me changer les idées,  alors je me dit qu’il faut penser à autre chose, je regarde le chemin pour ne plus penser à ce foutu mollet qui veut se transformer en morceau de bois.  Je m’appelle pas Pinocchio !!!! Enfin, j’entends l’arrivée, ouf  je vais finalement rendre mon dossard en 2 heures 33 minutes, je suis déçue et je crois sincèrement qu’il va falloir mettre un peu plus de dénivelé dans mon entraînement parce qu’une bonne course se joue en descente ET en montée. Par contre en descente, là, va falloir qu’Eric s’accroche la prochaine fois qu’on va s’entraîner  ensemble.
“Lui !! “
Ah, Lolo se plaint de son mollet, elle aurait du prendre les Compressports.
Pour moi, objectivement, je voulais terminer avant les deux heures, puis au départ, on nous annonce une surprise vers les 15km, quelle surprise !! Une très très belle montée. Les vaches, les organisateurs ont fait une sacrée variante.
Bon, le temps est très menaçant, il va même pleuvoir  pendant la course, pourtant Seb n’est pas là, j’ai mis ma belle tenue barakafrite avec le logo, je suis prêt, chaud bouillant on sent que j’ai lu l’historique !!
Et c’est parti pour la course, je pars avec un lièvre, un copain de Nattages qui m’amène jusqu’au 5°Km en 24mm. Je suis avec la deuxième féminine. Tout va bien, j’ai encore les jambes un peu lourdes suite au week-end dernier mais dans l’ensemble ça tient. Je préfère ralentir un peu, histoire de ne pas trop me griller (en vérité je marche dans la montée mais c’est mieux de dire GERER). Je repars avec la quatrième et cinquième féminine ; vous avez vu mes points de repères ; et cela jusqu’à j’arrive à ce quinzième kilomètres. Là, cette montée m’a été fatale, j’ai plus de cuisse et je les laisse partir à grand regret, elles montent aussi en marchant mais beaucoup plus vite que moi. Snif. Même dans la dernière descente, je ne recolle pas, et de toutes façons je suis cuit. Mes jambes sont aux abonnés absents.
J’entends au loin le speaker de l’arrivée, ah enfin, je termine à la 111éme place, en 2H08.
“Elle” et “Lui” :
Paroles de Barakafondue c’était super, paysages magnifiques au pied de chez nous. On vous attend l’année prochaine si vous avez envie de vous dégourdir les jambes  !!!
Résultats: http://course-chevelu.over-blog.com/

PostHeaderIcon News

p1020091.jpgQuelques news de fin de semaine:
- Tous ceux qui s’interrogent sur la grande histoire de la Barak pourront désormais trouver le sommeil après avoir lu la page historique spécialement consacrée à la genèse du “tim” (Euh “team” pardon !)
- J’ai dégoté quelques photos de la C.O. de Mours sur le site de Romans. A la vue de ces photos compromettantes, on comprend bien pourquoi les barakfondues sont “efficaces”: ils étudient la carte pendant 3 plombes avant de biper sur le poste de départ !!!  :(    A voir en galerie 2009  :)
- Et pour finir, j’ai mis vos sales têtes dans la page bilan 2008, et pour que les Raidlinks arrêtent de nous confondre (non mais !!)

PostHeaderIcon Podium au Trail Drôme à Buis

Trail Drome 2009

Tenant du titre, Bernard termine 2° du 23km en 1h48 à une petit minute du vainqueur alors qu’il en avait 4 à mi-parcours.Luc “surcompense” plutôt bien de Paris à la 20° place en 2h03. Et Seb accuse un peu le coup de ses premières courses pluvieuses = 33° en 2h07′. Parcours magnifiques, superbes points de vue, gîte et couvert très appréciés au Poët-en-Charrol pour la soupe d’orties désormais légendaire, les pâtes, le fromage local et la tisane au tilleul de la maison, grosse affluence, joli t-shirt et buff spécial Barakafrites à l’arrivée, ……. une réussite !!!

Les photos sont dans la galerie 2009 !!! (mais y’a que moi qui suis bien habillé  :)  )

Résultats: http://www.traildrome.fr/docs/fr/actualites/22km.pdf

PostHeaderIcon RAID ESC CHAMBERY pour “l’Echo des forêts”

4.jpgPendant que certains ont souffert au trail des Baronnies, j’ai fait le raid ESC au Bourget du Lac près de Chambéry avec Adrien un copain du club d’Echo 73. Au menu, à peu près, 19 Km de VTT’O, une CO de 12 Km,  4km de canoë et enfin 4 Km de course à pied.
Et c’est parti en VTT en peloton, avec une jeune fille dossard numéro 18 qui trouble tous ceux qui sont derrière elle. Faute de goût  ou tactique pour déconcentrer les adversaires et les sortir de leur carte de CO ?  On a tous vu sur son string. Donc, imaginez la suite. Plus personne ne pédale avec concentration….. Puis,enfin on lâche la meute, super, on a pris le bon wagon et à la première côte, on est dans les 20 premiers. On fait un choix d’itinéraire  différent  par rapport aux autres « là il faut assumer ». On est à fond, on bourre à max et quand on arrive au parc à vélo, surprise on est à la rue et même derrière notre numéro 18.
En faisant le point après course sur IGN CARTO, on a perdu au minimum 10 minutes du à un excès de dénivelé à avaler par rapport aux autres.
De là on part en CO, deux vrais orienteurs en action, on coupe par rapport aux courbes de niveau, on azimute à donf, on fait les sangliers qui savent où ils vont pour une fois. Evidement on croise notre 18 qui elle, est à la rue. Pas le temps de regarder, on repart. Ah c’est dur l’orientation !!
Quand on reprend le vélo,  on a déjà bien remonté notre handicap, on redescend au Bourget avec deux balises sur le trajet. Reprise de risques, on prend soit disant un chemin sur carte IGN qui est en fait une impasse. Mais choix payant, après avoir porté les VTT sur 30 mètres en forêt, on est sur le bon chemin. De là, on arrive au parc d’arrivée et on repart pour une liaison à pied de 2km. Cette fois-ci, il y a moins de 30 vélos dans le parc. OUF !!!
Arrivés sur la plage, on part en canoë  pour 2 balises et là, la surprise, je suis avec une bête dans cette discipline. Je ne suis jamais allé aussi vite dans l’eau, derrière moi Adrien donne un rythme de folie. Il m’encourage, m’explique comment pagayer. Et on double une équipe, deux puis trois et enfin quatre places récupérées. Je ressors mort. Pour le retour à l’arrivée, les crampes aux cuisses sont apparues. Tiens j’ai aussi des muscles ici. Ah c est dur mais aussi pour les autres.
Quand se pointe l’arrivée, on n’a pas été repris, super. On savoure enfin le repos.
Ensuite lorsque que l’on fait notre briefing, on se rend compte que notre erreur du début nous a coûté très cher. On se retrouve 25ème à moins de 25 minutes des premiers. On aurait pu se bagarrer avec la tête de course. Et M….
J’ai passé une superbe journée AVEC le soleil, une distance qui me convient bien, il n’y a pas trop de Km surtout en canoë. J’ai pris note pour l’année prochaine, faut que j’en discute avec Lolo….

Résultats http://raidsavoie.fr/data/SD.pdf

PS je ne sais pas à quelle place a terminé le numéro 18, ni son numéro de téléphone !, ni si elle repartira l’année prochaine !!

PostHeaderIcon Photos de Vallon

vallonseb.jpg  vallonduo.jpg
…. en attendant le compte rendu de Seb, les résultats du Trail Drôme, les photos du Trail Drôme et les résultats du raid ESC Chambéry

PostHeaderIcon Trail Drôme

trail-drome.jpgBernard (tenant du titre sur le 21 km), Séb, Luc et Gwen seront au départ du parcours “moyen” de 21km de ce trail Drôme cuvée 2009. Toma sera quant à lui puni de dossard et derrière l’objectif pour le boulot. Avec une bonne nuit au Poët et la soupe d’orties au menu du samedi soir, ça devrait le faire pour un podium dimanche matin !
Et du côté de la Savoie, Eric sera au départ du raid ESC Chambéry avec un copain d’Echo 73

PostHeaderIcon Vallon quand tu nous tiens !

vallon.jpgUne équipe de Barakafrites sera au rendez-vous du raid de Vallon formule petite distance. Christophe dit Totof se lancera sur son premier raid, histoire de tester ses running toutes neuves et de gouter au joie du canoë dans une eau bien fraiche ! Gros vététiste il risque de faire fondre les cuisses de Seb avec ses petits 600kms de début de saison ! Va falloir que je le fasse chauffer à pied sinon aïe aïe aïe !

Au programme: Trail, canoé, Rando et VTT.  A suivre.

PostHeaderIcon Paris: le récit

paris4.jpgAlors voilà c’est fait ! Le marathon de la ville la plus visitée au monde !
Et je vous livre en quelques mots ce que cela a donné sur le plan sportif.
J’ai fait le premier semi les doigts dans le nez à 4′20/4′25” au kilomètre avec l’impression d’avoir le frein à main enclenché, à toujours regarder le cardio pour pas monter trop haut. Je me suis même gardé quelques puls. de réserve en rêvant parfois à une possible accélération sur le second semi, mais surtout en prévision d’une baisse de régime plus probable. J’essayaisparis2.jpg de rester en dessous du chiffre théorique de mon allure spé évalué à 165. Mais c’était dingue comme quelques secondes d’inattention à suivre un peu la masse et je me retrouvais à 170 ou inversement à 158. Puis à partir de 25km j’ai vraiment senti que je devais me concentrer sur la foulée, pour tenir l’allure. Le passage sur les quais de Seine (montées, descentes, tunnels) a fait mal. Et à partir de 30km, là, j’ai eu bien mal aux jambes (cuisses). On voit vraiment sa foulée se raccourcir. Alors j’ai tout fait tout pour pas perdre trop de temps à chaque kilo (en essayant de tenir un maxi à 4′30”) et tout en gardant une FC pas trop haute. Ca marchait pas trop mal, je tenais les 4′30” sans grimper trop près de 170. A 35km, on double tous les “morts”, et ça rassure, mais ça trompe parce que les temps au kilo ont pris 10 sec dans l’aile par rapport au premier semi, donc il faut pas se faire avoir par l’allure générale qui baisse. Je me suis régulé comme ça jusqu’au 38°, et je m’étais dit qu’à partir de là, je ne regarderai plus la FC, espérant en remettre une couche mais ce fut pas facile avec “une foulée de schtroumpfs” !! J’arrivais plus à calculer ce que ça allait pouvoir faire comme temps à l’arrivée. j’ai fini le dernier 195m bien au max, mais quand on voit l’arrivée en vidéo ça fait peur ! Mais, sinon c’était génial ! le départ sur les champs, le parcours, l’ambiance, les monuments, le public, l’organisation….. et en étant dans le sas 3h00 (et même les 3h15), tu te retrouves à 4m de l’arche au départ et tu n’es pas du tout embêté. j’ai 10 secondes d’écart entre le temps réel et le temps officiel. paris11.jpg

Le seul petit truc pénible, c’est les joggers de Boulogne qui viennent volontairement courir au milieu des marathoniens (faire les cakes) au 35°km…quand toi t’es plus trop à même de gérer des écarts de trajectoire….et un t-shirt vraiment moche et qualité de ch……. . Côté moteur, pas de douleur particulières si ce n’est le tendon gauche qui s’est fait sentir pendant 20 bornes avant de se taire. mais c’était léger. En bref, je pense que j’ai assez bien géré l’affaire. En tout cas je pense pas que je pouvais faire mieux cette année, et ce jour-ci. A voir ce qu’il faudra changer pour faire mieux la prochaine fois.

Pour la vidéo, c’est ici (c’est comme le jeu “Où est Charlie ?” et vous avez plusieurs passages sur tout le parcours)
http://www.asics.fr/runnerstv/?e=MP09M&n=MICOUD%20Luc&r=3324&nt_s1=00:00:00&ct_s1=08:45:14&nt_s2=00:21:34&ct_s2=09:06:48&nt_s3=00:43:28&ct_s3=09:28:42&nt_s4=01:05:26&ct_s4=09:50:40&nt_s5=01:32:09&ct_s5=10:17:23&nt_s6=01:49:10&ct_s6=10:34:24&nt_s7=02:11:42&ct_s7=10:56:56&nt_s8=02:34:21&ct_s8=11:19:35&nt_f=03:07:21&ct_f=11:52:35&l=FR

PostHeaderIcon Objectif 3h…

Marathon Paris 2009

Dimanche matin, alors que nous dormirons tous encore, Luc prendra le départ du Marathon de Paris avec pour objectif de finir son footing en 3h et des brouettes, tout simplement… A suivre, donc, le dossard 3324 et son arrivée sur les Champs Elysées grâce au site de la course : www.parismarathon.com

Bon, et après ça tu te mets au vrai sport ! ;-) et Bernard aussi ! :-)