Gallery

IMG_0947 img_0195 _0231402423 P1000026.jpg
septembre 2011
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archive pour septembre 2011

PostHeaderIcon Mon CO map book

Pour ceux qui sont intéressés par la CO : http://gwenco.site11.com/

PostHeaderIcon L’incontournable

2Le VIVARAID de Vogüé !
Les équipes pour la traditionnelle “finale” de la saison se dessinent, et les cartes sont constamment redistribuées par rapport à 2010.
Si initialement, Toma et Gwen devaient figurer face à Seb et Christophe, pour le premier duel annoncé, finalement Toma et Seb pourraient bien être la seule équipe de la barraque sur les bords de la rivière Ardèche. Et les autres frites alors ? Bernard est un peu “usé” après sa saison de trinathlon, Christophe n’a pas recouru à pied depuis…l’an passé, Stéphane cherche du W40 pour son genou, Freddy est quelque part entre Marseille et Nice sur son kayak, Lilian cherche un co-équipier, Adrien a disparu, Gwen soutient Madâme dans l’attente d’un heureux événement, Pascal vise Vallon 2012, et moi, j’ai un “mot de dispense signé du docteur”, quelle fine équipe !!
Notons que Eric, désormais bien remis des champ du monde de CO (ou il fut un brillant G.O. … désormais célère dans toute la Finlande) sera au départ du Raid Orient’Alpin une semaine avant Vogüé en duo avec Yvan …dit “le terrible”
Allez courage, après il reste encore le raid des Chauds Patates, vous croyez qu’on va trouver encore des forces vives ?

PostHeaderIcon Ronde de Crussol

crussol 2011Lilian a rechaussé les baskets à la Ronde de Crussol “15km ..1h26′20” .Pluie, terrain gras…. J’ai fait avec les moyens du moment,mais je suis satisfait sur la gestion de la course,bien que les cuisses aient bien gonflé dans la dernière descente…..”
Lilian

PostHeaderIcon We want you !!!

recrueVous aimez courir sur les sentiers et dans les broussailles ? Vous écrasez les pédales de votre VTT même en descente ? Vous ne rechignez pas à souquer ferme dans un canoë même si vous êtes une « quiche-technique »? Vous n’êtes pas allergique aux cartes IGN ou IOF ni aux parcours de cordes ? Vous aimez partager de bons moments de sport entre copains, à vous mettre la gueule par terre et les cuisses à l’envers pour mériter le buffet d’arrivée ? Vous n’hésitez pas à tracer droit dans les buis si c’est plus court que la piste forestière ? Vous ne vous souciez pas forcément de savoir si dimanche prochain ce sera bien votre pic de forme semestriel, ni si votre nouveau cuissard va être tout troué à l’arrivée ou si le soleil va enfin pointer son nez ? Vous avez perdu votre cardio depuis bien longtemps, mais vous aimez quand le temps de course est quatre fois supérieur au temps de voyage ? Vous savez vous asseoir sur votre orgueil et vous laisser tracter si le boulet de l’équipe est finalement plus fort que vous ? Vous aimez gueuler un bon coup quand vous voyez un truc en tissu orange et blanc dépasser de l’endroit que vous cherchez depuis une plombe ? Vous aimez aussi faire tout ça à la frontale de nuit et en mangeant des trucs impossibles à base de gels très bien dosés et de sauciflards très bien salés ? Vous êtes une nana, un mec, et vous voulez vous trouver un nouveau challenge ? 
Et ben venez faire un tour à la « Barraque à frites »
On recherche des compagnons raideurs.
Déposez vos “CV” sur barakafrites.team.sport.nature@gmail.com ; “castings” à venir sur les prochaines épreuves (Vogüé, Orientraid, Raid Chauds patates, etc….)

PostHeaderIcon Et maintenant, on fait quoi ?

Lyon Kayak 2011

Lyon Kayak 2011

Chamonix et les Baronnies sont derrière nous, maintenant il s’agit de finir la saison… en beauté ou pas, à vous de voir…

Et pour commencer :
- LYON KAYAK – 25 septembre 2011
Et pourquoi pas un petit tour de kayak du côté de la cité des Gaulles ? Au programme rando ou chrono, en duo ou solo…

http://www.lyonkayak.com


- Et pour ceux qui en veulent vraiment, la possibilité de coupler avec le SAUCONA RAID la veille et SAUCONA TRI le matin même… bref, un bon week-end entraînement…

- Ensuite viendra le week-end du 8-9 octobre avec 2 rendez-vous raid au programme :
-> le légendaire RAID DE VOGÜE (07) et ses 2 formats (court ou long) sur la rivière Ardèche.
-> et l’ORIENTRAID à St Jean de Fos (34), lui aussi avec 2 formats, mais en un peu plus long…(l’épreuve sera en 2012 le support de la finale du challenge national)

Plus tard en octobre, on aura le choix, le même week-end entre le Défi Absalon (du nom d’un petit jeune qui débute) à Tournon (07), ou le Raid des Chauds Patates (là, des vieux qui ont un peu la frite) du côté du 38…

PostHeaderIcon Raid in France en vidéo

En attendant qu’un des cocos nous raconte un peu le bouzin, voilà le paquet de vidéos trouvées sur le net à propos de la promenade

Le résumé total:

Jour 3

Jour 2

Jour 2 (sans montage)

Le départ jour 1

Les préparatifs:

PostHeaderIcon Chamonix, c’est fini !

CCC2011 (6)Ca y est après un été bien sportif (mais le dernier… d’après Cécile !!!) j’ai bouclé ma 3ème CCC et la 2ème avec des conditions météo de m… Cette année, la météo a poussé l’organisation à modifier le parcours (1h avant le départ) en raison de forts orages au Grand col ferret avec grêle et neige prévues en fin d’après midi. En raison des conditions attendues, ma stratégie est de partir vite pour rester le moins possible sous les orages dans la nuit et si je craque et bien tant pis de toutes façons je l’ai déjà faite 2 fois. Cette année je me retrouve au départ coincé en milieu de seconde vague (environ dans les 800), donc pas très bien placé. 10h départ de la première, 10h10 je m’élance enfin, je pars comme sur un 10km afin d’être bien placé à l’entrée du single qui monte sur Bertone. Après environ 10 minutes de course je me retrouve quasi en tête de la 2nd vague, en position idéale pour attaquer le single. Je peux enfin ralentir et reprendre mon souffle. Tout va bien, je me sens en super forme. Je remonte rapidement sur les derniers de la 1ère vague je suis euphorique, je n’arrête pas de doubler. Cette euphorie va durer jusqu’à Arnuva où je commence à avoir des maux de ventre et des nausées. Je suis à ce moment dans les 300. La montée du grand col ferret va être une grosse galère, je suis nase, j’ai plus de jus, le vent est fort, je suis gelé, je ne peux plus rien manger.
Là je pense à Flo et je me dis que je vais jeter l’éponge aussi. Je m’arrête 10 minutes, je prends le temps de me changer. Je repars tranquille, je me dis que ça va revenir. Je finis finalement la montée, dans la descente la forme revient et les nausées disparaissent et je me remets enfin à manger. Je me remets à doubler j’ai de nouveau des jambes de folies. Les kilomètres s’enchaînent la pluie n’est toujours pas là. Arrivé à Champex j’ai plus de 2h d’avance sur l’année dernière. Cette année pas de changement (hormis les chaussettes) et pas de ravitaillement en pates je file directe (seulement 25 minutes d’arrêt). Je mange en route. Modification de parcours cette année, pas de montée sur Bovines mais une descente sur Martigny avant de s’attaquer à la dernière grosse bosse (1000m de D+) le col de la Forclaz. Dans l’ascension la nuit tombe et l’orage arrive. Il est 20 H. Ca y est la galère va commencer pour moi. Arrivé en haut de cette montée interminable, redescente sur Trient 500m plus bas. Dans la descente mon genou commence à me titiller grave. Ca me rappelle Embrun. A Trient la pluie est forte et surtout la température a chuté fortement. Je repars quasi direct sans me changer (grosse erreur) de peur de me refroidir. Après quelques kms, je commence à ne plus pouvoir courir, j’ai le genou gauche en vrac et il reste encore 24km et 1000m de D+ environ. Encore une bosse d’environ 500m à monter et descendre pour arriver à Valorcine, où cette fois je me change complet, je suis congelé : la marche en descente me refroidit. Il est 1 H du matin. La galère va continuer jusqu’à l’arrivée CCC2011 (5)ou il a fallu serrer les dents. Heureusement que Cécile m’a bombardé de sms qui m’ont été bien utiles au niveau mental. Je franchis la ligne à 3H 15, en marchant, mais heureux d’en finir après environ 17h d’effort (93kms et 5100m de D+). Je commence à croire que je suis maudit sur ces courses, chaque année le temps est pourri ! Je crois que je vais faire un break sur ce genre de course, trop galère par mauvais temps. Célia (ma fille) voulais que je lui ramène la médaille d’or, c’est encore raté !
A+ seb